mercredi 28 octobre 2015

lundi 26 et mardi 27 oct 2015 De Ayacutcho à Callebamba

Lundi 26/10/2015 De Ayacucho à Parpayllo

55,38 km, 5h46, moy 9,60km/h, maxi 45 km/h
alt 3242m, Déniv 1212m, maxi 3453m, T° soir 13,5° matin 25°

départ vers 8h30 de Ayacucho perché sur une colline ou plutot sur plusieurs, on commence par monter et descendre les collines environnentes
j'ai pris la route alternative que m'a conseillé mon hote edwin Quintanilla, il n'y a pratiquement aucune circulation et la route est goudronnée, un peu étroite comme la route de huancayo
je monte tranquillo jusqu'à 3400m,

à midi je mange du chuno,les fameuses pomme de terre déhydratés avec riz et pates, de toutes façons il n'y avait rien d'autre, ça se mange,c'est pas plus mauvais que des pommes de terre normales mais très différent
l'aprés midi on ondule sur l'altiplano en restant sur les 3400/3500m
l'orage gronde et menace mais ne donne que quelques gouttes

aprés la pause de 4h il se met à faire glacial,le ressenti,il ne fait que 13° en fait
je me rabille complétement
Pour le soir redescente dans une vallée où il fait bon pour dormir
je demande un coin pour la tente et un paysan me propose la cour d'une école désaffectée très tranquille pour dormir


Mardi 27/10/2015 De parpayllo à Callebamba

86,08km, 5h50, moy 14 ,73 km/h, maxi 52,02
alt 2050m, Déniv 1083m, maxi 3970m, T° soir 26,6°


départ vers 8h45,il y a à méditer sur la valorisation des espaces et les conditions qui seront necessaires pour maintenir tout ce tissus rural avec des conditions de travail raisonables

 on commence par remonter la vallée, une bonne pente à 7/9 %
je pense qu'aprés c'est la grande descente mais non, mon gps est à nouveau fantaisiste pour les distances et il me reste 25 km pour rejoindre l'autre route
on ondule d'abord sur l'altiplano avant de monter pendant 10 km , on devine tjs ayacucho dans le fond
les cultures se font de plus en plus rares pour quasi disparaître au sommet quand on frise avec les 4000m


mon hote m'avait dit qu'on montait moins haut par cette route, l'autre route monte à 4200/4300m mais au final avec 2300m de dénivelé j'aurai probablement fait largement 500/600m de dénivelé de plus

Aprés avoir rejoint la route principale, c'est la grande descente de 48km qui s'amorce avec des lacets ininterrompus, je m'arrete à mi descente pour manger et essayer d'avoir internet, pas de chance il y a panne d'électricité et le prochain village avec internet est à 50km



chumbez ou je fais ma pause

Aprés la descente on suit le rio pendant 15km, avec la chaleur, 27°, les moustiques reapparaissent

J'essaye d'acheter des avocats mûrs et demande ou on peut camper, on m'indique un lieu « tambo » ou les voyageurs peuvent dormir gratis
j'arrive là ,super, je peux prendre une douche et me changer, il semble qu'ils aient beaucoup de monde, je propose d'utiliser mon matelas, j'ai une piece pour moi tout seul

on m'améne même une assiette de riz et de frites
je fais un petit tour pour trouver quelque chose de frais à boire, je trouve de la chicha de morana(boisson à base de jus de mûres) plutôt pas fraiche
en rentrant ma piece est pleine de jeunes sur des matelas qui font pas mal de bruit, vers 11h ça se calme c'est plutôt la chaleur qui gêne
ce matin j'ai des dérangements intestinaux je pense la chicha est responsable
Avec les 50km de montée à 6 % qui m'attendent il va falloir que ça se passe
























1 commentaire:

  1. bon, maintenant, tu n'as plus qu'à te faire une cure de riz !!!
    gros bisous

    RépondreSupprimer